Academy - La Blockchain

La Blockchain - La technologie à la base des cryptomonnaies

Par Crypto Nation – 11 mai 2020   

Les cryptomonnaies fonctionnent grâce aux blockchains. La première d’entre elle vit le jour en 2008, avec la naissance du Bitcoin par son mystérieux créateur, Satoshi Nakamoto. Il n’aura fallu qu’un document de moins de 10 pages, pour que celui-ci présente cette toute première blockchain au monde. Ce document, évidemment très technique, est disponible ici pour les plus curieux.

Un système incroyablement innovant, et ultra sécurisé

Finalement, un grand roman n’est pas toujours nécessaire pour dévoiler à la face du monde l’une des plus belles innovations de notre siècle. En huit pages de condensés techniques et de schémas plutôt simples, vous pouvez obtenir une technologie révolutionnaire.

Il faudra sans doutes lire à plusieurs reprises pour saisir la totalité, mais vous vous rendrez vite compte à quel point le concept est intelligent.

Pour vous l’expliquer simplement, nous allons découper le sujet en trois parties :

  1. La blockchain, comme des livres ouverts
  2. Les hash et la cryptographie
  3. La chaîne de blocs

Les blockchains, comme des livres ouverts

Pour classifier les transactions sur la blockchain, imaginez un livre de compte. Dans ce document, on écrit tout ce qui est acheté et vendu.

En lisant les informations, ouvertes à tous, on pourra ainsi savoir qui a payé combien à qui, et quand.

Néanmoins, la place dans ce livre est limitée. Donc que faire une fois que votre livre est rempli par toutes ces transactions ?

Il suffit de prendre un nouveau livre vierge. On continue, et ainsi de suite !

Une petite subtilité non négligeable : chaque livre contient un résumé du livre précédent. C’est de cette manière que les livres sont reliés entre eux, formant ainsi une chaîne.

Vous l’aurez compris, les livres schématisent les blocs de la blockchain.

Ces livres sont donc en réalité des fichiers remplis de données. Blocs qui forment une chaîne, d’où la blockchain.

Les hash et la cryptographie

Une question persiste, comment faire le résumé du livre précédent dans le nouveau ? Grâce au Hash !

Quand on parle de hash, on parle de cryptographie. Vous faites peut-être tout de suite le lien avec les cryptomonnaies et vous faites bien. Les cryptomonnaies fonctionnent donc grâce aux mécanismes de cryptographie.

Les fonctions de hash (MD5, SHA256, SHA512, etc.) permettent de transformer mathématiquement n’importe quel contenu en format hexadécimal. Considérez une ligne composée de lettres (de a à f) et de chiffres.

Exemple de Hash :

En utilisant un hash SHA256 sur le mot cryptonation j’obtiens :

f8cfa712055602d6490aea2691e79f6173b9609f1ebdd6c9d6171da357f3391c

En utilisant un hash SHA256 sur le mot crypto-nation (en ajoutant uniquement le tiret) j’obtiens :

20835680b9e88fd785b5353dc7ce427423dceda93017e66b39338303cce03fc5

On remarque que toute la ligne a changé, alors qu’un seul caractère a été rajouté sur le mot initial.

Et si je prends maintenant la ligne suivante : crypto-nation.io c’est le top !

J’obtiens : dd30c985fa5c84091338233b70386ea2e9b84fdc952dc6306bf9c9133f0c3731

Malgré que ma phrase initiale soit beaucoup plus longue, la taille de mon résultat de hash reste la même !

Vous l’avez compris, grâce au hash, il est possible de faire tenir l’intégralité de notre livre précédent, en utilisant très peu de place.

Le résultat d’un hash ne permet pas d’aller dans l’autre sens, c’est-à-dire de retrouver le mot ou la phrase initiale. Il est là pour vérifier que les données précédentes n’ont pas été modifiées !

Vous pouvez essayer simplement par vous même avec les outils de hash en ligne comme celui ci : Online SHA256.

La chaîne de blocs

Pour avoir enfin une image plus concrète, remplaçons nos livres par des blocs, et les résumés par du hash, voici donc notre blockchain :

Chaque bloc contient donc des informations sur plusieurs transactions effectuées sur le réseau. En lisant ces blocs, on peut retracer toute l’histoire des échanges réalisés.

Satoshi Nakamoto a créé lui-même le 09 janvier 2009 le premier bloc de Bitcoin. Depuis, des nouveaux blocs sont créés toutes les 10 minutes environ, par ceux qu’on appelle les mineurs de Bitcoin.

Il est légitime de se demander, si à la longue cela ne va pas être trop compliqué à gérer en terme de stockage de données.

En vérité, non. Notre capacité de stockage augmente au fil des années, plus vite que le poids de la blockchain. Si vous voulez actuellement télécharger l’ensemble de la blockchain de Bitcoin, cela prendrait à peine plus de 100 Go. Ce qui est raisonnable.

Maintenant que vous en savez plus sur la fameuse technologie blockchain, vous pouvez approfondir en allant voir les consensus Proof of Work (PoW) et Proof of Stake (PoS), puis éventuellement, sauter dans le grand bain en y investissant

© 2020-2022 - Crypto Nation - All right reserved

Contact

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?