Qu'est-ce que Bitcoin et la Cryptomonnaie

Qu'est-ce que Bitcoin et la Cryptomonnaie ?

Avant de dévoiler l’histoire du Bitcoin, il faut d’abord définir ce qu’est une cryptomonnaie. Ces monnaies 2.0 sont des monnaies virtuelles, mais qui ont souvent une valeur réelle. Pour la plupart, elles fonctionnent sur des blockchains décentralisées. Cela signifie qu’elles ne sont ni gérées par un État, ni par les banques. Nous allons maintenant voir plus en détails la création de ces actifs du futur, et ce qu’ils représentent véritablement.

Petite introduction sur le Roi Bitcoin

Créé par Satoshi Nakamoto, le Bitcoin (BTC) est la cryptomonnaie la plus connue dans le monde. Elle domine le marché avec environ 50% de la capitalisation totale. Ce projet est le précurseur de la monnaie virtuelle et la première blockchain de l’histoire. Les nouveaux Bitcoins sont créés par des mineurs et gérés par une blockchain basée sur un système open source. Tout le monde est capable d’apporter sa contribution à son fonctionnement.

Binance
Crypto.com

Donate with MetaMask

Le concept de cryptomonnaie

Une cryptomonnaie est une monnaie virtuelle qui permet d’effectuer des transactions en passant par une validation cryptographique. Elles peuvent ensuite être échangées sur les plateformes d’échange.

Si vous voulez plus de détails concernant des cryptomonnaies spécifiques, allez voir nos Fiches Crypto !

Les transactions sont accompagnées de frais, assez faibles, qui permettent de rémunérer les nœuds du réseau. Ces nœuds assurent le fonctionnement d’une blockchain et valident les transactions, permettant de se libérer des tiers de confiance (banques, Etats, institutions financières).

Le concept de cryptomonnaie à vu le jour en 2008, avec le Bitcoin. Son but était simple et reste toujours d’actualité : optimiser les transactions internationales en se libérant des intermédiaires, en qui la confiance est devenue fragile. La transparence et la sécurité sont ici les mots d’ordre.

15 ans après le commencement de cette nouvelle ère, il existe plus de 10 000 cryptomonnaies recensées. La plupart sont spécialisées dans une certaine thématique. Néanmoins, s’il faut trouver des avantages de manière globale aux cryptomonnaies (mais surtout au Bitcoin), ils seraient les suivants :

La sécurité

L’une des forces des cryptomonnaies est l’inviolabilité et l’immuabilité des informations. Cette sécurité est assurée par deux principaux mécanismes :

  • La décentralisation, qui implique une réplication de l’ensemble des blocs dans chaque nœud du réseau. Ainsi est évitée toute perte éventuelle de données.
  • Un mécanisme cryptographique, par lequel le code de chaque bloc est lié au code de celui qui le précède. La modification d’un bloc entrainerait ainsi la modification de la chaîne toute entière.

L’absence d’intermédiaires

Une blockchain fonctionne de manière transparente. Associé à la technologie utilisée par les blockchains, cela produit une confiance suffisante pour que des utilisateurs réalisent des échanges sans contrôle d’un tiers. On peut même dire que le mécanisme de certaines blockchains supprime complètement la notion de confiance.

L’autonomie

La puissance de calcul et l’espace d’hébergement sont fournis par les nœuds du réseau des blockchains. De ce fait, la création d’une cryptomonnaie permet de rémunérer les coûts d’infrastructure.

Par exemple, pour la blockchain du Bitcoin, les mineurs assurent le fonctionnement et la validation des transactions. Ils fournissent le matériel, la puissance de calcul et l’espace de stockage. En échange, ils reçoivent de la cryptomonnaie en récompense, issue notamment des frais que paient les utilisateurs.

Le Bitcoin

Le Bitcoin (BTC) est la toute première cryptomonnaie de l’histoire. Elle fut créée en 2008 par un homme surnommé Satoshi Nakamoto. Sa réelle identité est à ce jour toujours secrète.

Il se veut être une véritable monnaie. Cependant, sa valeur reste actuellement très volatile, il est donc impossible de lui attribuer un prix fixe. De plus, le Bitcoin est très peu reconnu par les États ou les banques, ce qui n’arrange pas la stabilité de son prix. Toutefois, le Salvador est le premier pays à l’avoir reconnu comme monnaie ayant un cours légal sur le territoire, depuis le 7 septembre 2021.

Il existe une conversion définie entre le Bitcoin et les monnaies fiduciaires (Fiat), mais le taux varie continuellement, d’où l’importance de suivre les cours du marché lorsqu’on achète et vend du Bitcoin.

La quantité limitée

Il est actuellement toujours possible de se procurer de nouveaux Bitcoins n’ayant jamais été échangés sur le réseau. Il y a tout de même une limite à cela, tout est prévu et écrit dans le code source. En 2140 (environ), les 21 millions auront été créés. Une fois arrivé à ce cap, plus aucun autre ne verra le jour. Notez que nous en sommes déjà à plus de 18 700 000 BTC en circulation sur le réseau. Tous les 4 ans a lieu un évènement appelé le Halving Day. Ce jour signe la division par 2 des récompenses attribuées aux mineurs, rendant ainsi les nouveaux Bitcoins plus lents à produire.

Chaque Bitcoin est divisible en 100 000 000 d’unités individuelles, ce qui permet d’en détenir même en très faible quantité.

D’ailleurs, en hommage à son créateur, la communauté a décidé d’appeler la plus petite unité de Bitcoin, un « Satoshi ». Retenez qu’1 Satoshi = 0,00000001 Bitcoin.

La blockchain Bitcoin

Sa blockchain est dite « transparente et anonyme ».

  • Toutes les transactions passées sont écrites dans les blocs de la blockchain publique. On peut donc voir tous les échanges effectués.
  • Anonyme, car il est impossible de connaître directement les auteurs des transactions. On voit uniquement les adresses des Wallets.

Les objectifs du Bitcoin

Comme toutes les monnaies, le Bitcoin sert principalement à effectuer des transactions. La principale différence est que lors d’une transaction, nous sommes dans un réseau P2P (pair à pair), seuls l’acheteur et le vendeur sont concernés, sans avoir besoin de l’intervention d’une autre entité.

Néanmoins, le total des transactions réalisées en Bitcoins, comparées à l’euro ou au dollar, restent faibles. Cela s’explique par plusieurs raisons :

  • Pas de monnaie liquide. Toutes les transactions se font exclusivement en ligne. Cela réduit le total du public concerné.
  • Nullement obligatoire pour un professionnel ou un quelconque vendeur d’accepter le paiement en Bitcoin, puisque la cryptomonnaie n’est pas encore véritablement reconnue. Cela tend tout de même à fortement évoluer positivement.
  • Les mineurs de Bitcoins préfèrent spéculer, c’est-à-dire attendre que la valeur de la monnaie varie pour acheter ou vendre.

Le Bitcoin se montre de plus en plus comme une véritable valeur refuge, pouvant être un bien meilleur placement que l’or. D’énormes fonds d’investissements commencent à convertir une partie de leur capital en Bitcoin, afin de se diversifier. Au fur et à mesure, la confiance grandit donc fortement, tout comme sa valeur.

Les autres projets pionniers dans les cryptomonnaies

Nous allons passer rapidement en revue les autres grandes cryptomonnaies. Sachez d’abord que toute autre cryptomonnaie n’étant pas du Bitcoin, est un Altcoin.

Pour plus d’informations sur les cryptomonnaies, allez voir nos Fiches Crypto !

Ethereum (ETH)

Vitalik Buterin, fondateur d’Ethereum, a présenté le projet en 2013. Le réseau Ethereum a été conçu afin de proposer une blockchain ouverte et décentralisée, permettant aux développeurs cryptos de créer des applications, basées notamment sur le concept de « Smart Contract ». La cryptomonnaie Ethereum permet de faire fonctionner et d’interagir avec l’ensemble du réseau.

Ripple (XRP)

Projet de système de paiement en temps réel, le Ripple est présenté en 2012. Ce projet n’a pas pour objectif de révolutionner notre système monétaire. Il souhaite offrir une plateforme afin de faciliter les échanges bancaires internationaux. Cela en remplaçant le système de paiement international actuel, SWIFT.

Litecoin (LTC)

Litecoin est une devise Internet peer-to-peer, qui permet des paiements instantanés, avec des coûts proches de zéro partout dans le monde. Le réseau de paiement mondial de Litecoin est open source, et entièrement décentralisé, sans autorités centrales.

Par rapport à Bitcoin, les transactions Litecoin sont plus rapides à confirmer et ont une efficacité de stockage accrue. Litecoin est un moyen de commerce complémentaire à Bitcoin, qui a fait ses preuves.

Dash (DASH)

Dash a été initialement lancé en 2014 sous le nom de « Darkcoin », avec un accent sur l’anonymat et la vie privée des utilisateurs. Elle a depuis subi de gros réajustements. Son objectif est à présent de se positionner comme une réelle alternative aux cartes bancaires et à l’argent liquide. Dash s’est associé à plus de 5 000 fournisseurs de services et détaillants !

A noter aussi que depuis peu, Dash s’est lancé dans la DeFi (finance décentralisée).

Maintenant que vous en savez plus sur les cryptomonnaies et le Bitcoin, vous pouvez y investir plus sereinement. Restez tout de même prudents sur ces marchés volatiles, ils peuvent vous propulser sur la Lune, mais aussi vous faire chuter au fond du canyon.

© 2020-2022 - Crypto Nation - All right reserved

Contact

En cours d’envoi

Vous connecter avec vos identifiants

Vous avez oublié vos informations ?